Lucy Hollander blogs: L’étranger par Albert Camus

L’étranger par Albert Camus

A la fin de la première partie du roman ‘L’étranger’ by Albert Camus, le personnage principal, Meursault, tue un arabe et tous les évènements de la première partie du roman conduisent à la mort de l’Arabe. Il y a beaucoup de choses qui poussent Meursault à tirer sur l’Arabe, par exemple ; le temps, la  bagarre avec les arabes et son rapport avec Raymond. Je vais me concentrer sur les moment charnières dans le roman et pourquoi Meursault tue l’Arabe.

 

Pendant le roman c’est évident que Meursault est un homme qui cherche à plaire aux gens et ce trait est montré pendant le roman mais surtout quand il écrit la lettre pour Raymond pour expliquer que sa maîtresse lui a manqué. Raymond pense que Meursault est un copain et il dit à Meursault que ‘ [il est] un vrai copain’ mais en réponse Meursault dit que ‘cela m’était égal d’être son copain’. Cela met en évidence l’absurdité et indifférence de Meursault parce que il n’a pas besoin d’amies dans sa vie. Mais en revanche il ne veut pas mécontenter Raymond donc il écrit la lettre. Aussi, s’il n’était pas devenu un ami de Raymond, il n’aurait peut-être pas tué l’arabe.

Une autre chose qui contribue à la mort de l’arabe est la bagarre sur la plage quand ; Raymond, Meursault et Marie rendre visite aux amis de Raymond. Pendant la première bagarre, Meursault joue un rôle très insignifiant et les deux autres hommes se battent contre quelques arabes, pendant que Meursault les regarde et il est très passif. Pourtant, dans la deuxième bagarre, Meursault est plus actif et il ne veut pas que Raymond tire sur l’arabe ; cela souligne le coté plus rationnel de Meursault. Meursault se comporte très différemment dans ces deux bagarres, dans la première il est très inactif et dans la deuxième il est le médiateur.

Avant de tuer l’arabe, cela me parait évident que le soleil et la chaleur le submergent et bouleversement ses sens. Il dit que ‘quand Raymond m’a donné son revolver, le soleil a glissé dessus’, c’est un précurseur de comment il tue l’arabe et c’est à cause du temps. Meursault ne peut pas penser clairement et il se sent oppresse et aveuglé. Il décrit le soleil comme ‘pluie aveuglante’ et c’est une image très frappante pour la lectrice, parce qu’il se sent comme il est attaqué par la nature et c’est pourquoi il tire l’arabe pour s’échapper de ce qui le peturbe et donc on peut dire que ce n’était pas de sa faute.

Pour conclure, les événements conduisant à la mort de l’arabe sont très importants dans le roman parce qu’ils révèlent les aspects de la personnalité de Meursault et comment il peut être médiateur ou agresseur mais il va de soi qu’il tue l’arabe seul.

Year 12 Lucy Hollander